Communiqué de presse — 20/02/2020 —

cropped-dsc4613-s-3-1040x460

Suite à la publication sur Facebook de Thierry Giorgio en date du 19 Février 2020, je me dois de réagir.

Je cite :  » Vouloir tirer du fric à des supporter souvent modestes est minable. Décidément, ce Monsieur ne se contente pas de diffamer et d’injurier un candidat à l’élection de Menton en l’occurence Olivier Bettati. »

fullsizeoutput_cf3

Il est bien évident que tout cela est totalement faux, puisque dans l’article paru dans Nice-Matin en date du 17 Juin 2014 ( https://www.nicematin.com/sport/la-marque-issa-nissa-revient-a-l-ogc-nice-353884 ) la marque « Issa Nissa » a été cédée sans contreparties financières à l’ OGC Nice. Tout cela n’est qu’une pure invention de la part de cette personne qui ne sert qu’à me diffamer parce que je ne partage pas ses idées concernant une campagne politique dont il ne fait pas partie. Moi non plus d’ailleurs puisque je ne suis ni candidat, ni colistier. Mais face à cette diffamation, une main courante a été déposée ce matin au commissariat de Menton à l’encontre de Thierry Giorgio. Je refuse de déposer plainte pour le moment, afin de ne pas « remettre de l’huile sur le feu » sur une campagne qui est déjà suffisamment dure.

: LOC NICE : NIC-I

D’autre part, avant d’être un chef d’entreprise, dans les affaires, je suis avant tout un père. Mon fils est scolarisé à Nice. Que se passerait-il si les supporters croyaient les dires de Thierry Giorgio ?

Sur le point concernant le fait que j’ injure ou diffame Olivier Bettati. Si tel était le cas, ne penseriez-vous pas que le candidat aurait déposé plainte contre moi ? Là encore, du pur fantasme. Ce n’est pas parce que nous avons des avis divergents que cela nous empêche d’avoir des rapports cordiaux entre  Olivier Bettati et moi. Comme il y avait des rapports cordiaux entre Jean-Pierre Rivère ( président de l’ OGC Nice ) et moi à l’époque de l’affaire.

Mais au lieu de créer ce climat de défiance, de mépris, il serait bien plus intéressant et constructif de se recentrer sur un vrai débat, le projet du futur de Menton. Ces querelles sont improductives pour tout le monde, est avant tout pour les Mentonnais.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *